Deux adresses en Meuse

UD CFTC Meuse

11, place de la couronne

55003 BAR LE DUC

Tèl: 03 29 79 11 41

udcftc55@free.fr

UL CFTC VERDUN

20, rue du 19ème BCP

55100 VERDUN

Tèl: 03 29 86 67 18

ulcftcverdun@free.fr

POMPIERS VOLONTAIRES DE MEUSE

presse
L

Le SDSPV55 enfin reconnu après 5 ans de bataille juridique la section syndicale est enfin reconnue. Félicitation a la persévérance de ses représentants.

POMPIERS VOLONTAIRES

c'est fait, le Conseil d'Etat l'a confirmé, quelques 200 000 pompiers volontaires peuvent maintenant se syndiquer. Il s'agit pour eux de défendre mieux leurs intérêts et de pouvoir remonter les difficultés qu'ils rencontrent dans leurs structures.

pompiers

POMPIERS VOLONTAIRES UNE PREMIERE VICTOIRE EN VUE...

La Conseil d'état devrait rendre prochainement une décision importante en confirmant le droit aux sapeurs-pompiers volontaires  de se syndiquer. Déjà validée par la Cour d'Appel de NANCY, cette reconnaissance devrait permettre de défendre mieux leurs intérêts et de pouvoir remonter les difficultés qu'ils rencontrent dans leurs structures. Affaire à suivre...

Sdis51

SDSPV55/GSNSPV-CFTC

COMMUNIQUE N°1

Bonjour à tous,
Vous avez récemment été destinataires d’un mail de l’union départementale concernant la constitution et la légalité de notre syndicat pour la défense du sapeur-pompier volontaire de la Meuse (sdspv55).
Tout d’abord nous déplorons ce remue-ménage autour de cette institution qui est tout à fait légale mais dérangeante. Sachez que notre section syndicale est tout à fait légale ! Cette légalité est énoncée par l’avis du conseil d’état du 3 mars 1993.
Elle est confirmée récemment par la présence du stand GSNSPV-CFTC au dernier congrès national. (Comment une institution illégale pourrait s’installer parmi tous les partenaires de la fédération nationale des sapeurs-pompiers ?)
Et enfin, dans son allocution du 24 septembre 2015, Marc Riedel, sociologue invité par le Président de la FNSPF, a déclaré : « …les SPV constituent une population « sentinelle », à étudier de près car ils sont les premiers touchés par les « dysfonctionnements organisationnels » …  Il s’interroge donc sur nous SPV qui subissons des dysfonctionnements et c’est là que nous comptons intervenir !
De plus nous nous sommes demandés pourquoi 65 SPP avaient droit à un syndicat, 55 PATS (personnels administratifs, techniques et spécialisés) également alors pourquoi 1241 SPV n’y auraient pas droit ? ……comment 65 SPP et 55 PATS devraient être défendus contre le SDIS et ses dysfonctionnements et pas 1241 SPV ?......
Sachez également que nous avons ouvert le dialogue avec le syndicat CGT SPP et que nous comptons trouvez des points de convergence et travailler ensemble pour le bien de tous.
Nous allons donc répondre point par point à nos confrères de l’union :
Il va de soi que nous ne sommes pas le CCDSPV ! Et il est vrai que seuls les représentants de l’union départementale sont élus car ils sont les seuls à présenter une liste…aussi sans laisser le choix aux sapeurs-pompiers du département il est aisé de gagner des élections…Cependant et si vous décidez de nous faire confiance il se peut qu’aux prochaines élections nous constituions une liste de représentants.
Rappel : les dernières élections pour le CCDSPV ce sont déroulées en 2014 et nous avons créé notre section en 2015, il parait donc logique que nous ne pouvions pas présenter une liste…
Il n’a jamais été question de minimiser le rôle de l’union départementale et de ses prestations, ceci étant elle n’a jamais défendu aucun SP brimé injustement par sa hiérarchie ni remis en cause les sanctions prises à l’encontre de ces derniers… (Quand on touche une subvention du SDIS de 40000€ il est difficile d’aller contre son avis…) et c’est bel et bien ce rôle que nous entendons jouer.
Il est clair que nous devons tous avoir un comportement digne et en phase avec la fonction de SP.

                Quand à nos motivations elles sont liées aux demandes que nous avons reçu et aux injustices que nous avons constatées…nous avons des devoirs oui ! Mais nous avons aussi des droits et c’est quand ces droits sont bafoués que nous intervenons ! Notre volonté est d’assister les SP qui se sentent lésés ou, le cas échéant, leur signifier que, malheureusement, la procédure engagée à leur encontre est justifiée.
Nous ne comptons pas nous opposer systématiquement au SDIS mais bel et bien œuvrer dans le bon sens et pour le bien être de SP Meusiens.
Alors si vous estimez avoir subi des sanctions injustifiées, que vous n’êtes pas entendus par votre hiérarchie, que vous subissez des pressions par vos subordonnés (eh oui ça arrive…) ou tout simplement que vous vous posez des questions qui ne trouvent pas réponse alors nous sommes là….
N’hésitez pas à nous contacter, pourquoi pas vous inscrire à nos côtés….

PS : cet e-mail de l’UDSP est le deuxième à notre encontre. Dans son premier e-mail le président de l’UDSP tenait des propos diffamatoires à l’encontre des membres du bureau du SDSPV55, nous aurions pu attaquer en justice et gagner, cependant notre volonté est bien d’œuvrer positivement et non d’ouvrir un conflit.

 

LE DIALOGUE EST NOTRE DEVISE

Le président

Eric PRIGNOT

pompiers

Organisation et Effectifs du SDIS de la Meuse (SDIS 55)

Il y a 42 Centres d'Incendie et de Secours au SDIS de la Meuse (SDIS 55).
Le SDIS de la Meuse (SDIS 55) compte 1207 SPV (Sapeurs Pompiers Volontaires).
Les SPP (Sapeurs Pompiers Professionnels) sont au nombre de 62 SPP au SDIS de la Meuse (SDIS 55).


DÉFENDRE LES DROITS DES SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES

Rattaché à la CFTC, le nouveau syndicat départemental des sapeurs-pompiers volontaires de Meuse entend être reconnu par les instances politiques et administratives.

 

Le département de la Meuse compte une soixantaine de sapeurs-pompiers professionnels mais aussi et surtout 1 200 sapeurs-pompiers volontaires. Tous engagés à secourir les personnes en danger à la première alerte. Et si tous présentent un niveau de formations, de connaissances et de compétences équivalent, les sapeurs-pompiers volontaires meusiens, eux, ne bénéficiaient pas jusqu’alors d’une instance syndicale en titre à même de défendre leurs droits comme leurs homologues professionnels.

 

C’est en tout cas ce qui a motivé le capitaine Eric Prignot (36 ans de service rattaché au groupement départemental), le lieutenant Bruno Charoy (29 ans de service à Maxey-sur-Vaise), le lieutenant Jean-Luc Nicolas (28 ans de service à Verdun), l’adjudant Jean-Michel Thérien (26 ans de service à Cousances-les-Forges) et le sergent-chef Thierry Purson (13 ans de service à Bar-le-Duc) à créer il y a quelques semaines le syndicat départemental des sapeurs-pompiers volontaires de la Meuse.

« Un constat, bien que ce syndicat existe déjà dans 45 départements en France. nous avons toutes les difficultés à ce jour à être officiellement reconnus », regrette l'équipe en place.

 

Nous mettrons tout en place pour être entendu

Ce nouveau syndicat a pour but le dialogue et souhaite être rapidement entendu par les dirigeants pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés sur le terrain comme par exemple des difficultés relationnelles entre sapeurs-pompiers volontaires et leur hiérarchie dont certains ont même été quasiment poussés à la démission.C'est inacceptable et on se doit de trouver des solutions pérennes

 

En attendant, le SDSPV55 se tient à la disposition des sapeurs-pompiers volontaires dispatchés au sein des 42 casernes du département de la Meuse.

 

La composition de ce nouveau syndicat.

• Le bureau. Président : capitaine Eric Prignot ; vice-président : lieutenant Bruno Charoy ; secrétaire : lieutenant Jean-Luc Nicolas ; trésorier : adjudant Jean-Michel Thérien ; ; secrétaire adjoint : sergent-chef Thierry Purson.

 

 

Vous pouvez les contacter en laissant vos messages et remarques par le biais du bulletin de contact de ce site ou en utilisant notre messagerie ud.cftc.meuse@wanadoo.fr